Comprendre le métier de Consultant Big Data

Le consultant Big Data utilise des techniques statistiques et des outils informatiques spécialisés afin d’organiser, de synthétiser et de traduire les informations dont les entreprises ont besoin pour faciliter les prises de décisions.  Pour ce faire, il jongle avec des millions voire des milliards de données à l’aide des logiciels pointus. Son rôle est de faire parler les données et d’en sortir des indicateurs concrets au service de la direction générale pour les exploiter à des fins commerciales.

Quelles sont ses missions ?

  • Valoriser et analyser les données de l’entreprise
  • Définir clairement les besoins/contraintes de chacun
  • Organiser et animer des réunions avec les différents acteurs (équipes de production, utilisateurs)
  • Classer les informations recueillies en fonction des besoins
  • Rédiger des rapports
  • Concevoir et gérer l’architecture Big Data 
  • Mettre en place et configurer les clusters
  • Implémenter les algorithmes
  • Réaliser les tests techniques et les spécifications techniques
  • Faire de la veille technologique

Quelles sont les compétences requises ?

Outre la maitrise des principales technologies de Big Data (Hadoop, Spark, NoSQL), ce consultant doit avoir des connaissances en informatique, mathématiques et statistiques, maitriser les bases de données, l’anglais technique et les langages de programmation (Java, Scala…).

Coté softskills, il doit être rigoureux, méthodique et organisé, savoir travailler en équipe et être disponible. La résistance au stress et à la fatigue peut être la bienvenue…

Quelle formation et comment devenir consultant Big Data ?

Un cursus bac + 5 en big data ou statistiques est nécessaire. Beaucoup de Master et diplômes d’ingénieur sont disponibles ;

Masters : european master in datamining and knowledge management (Lyon 2), statistiques pour l’évaluation et la prospective (université de Reims-Champagne Ardennes),

MIASHS : big data et fouille de données (Paris 8), data science (Grenoble INP Ensimag, Polytech Nantes), Mastère en ingénierie Big data (ESGI),

MSc (master of sciences) : statistics for smart data (Ensai), big data for business (Ecole polytechnique – HEC), data sciences & business analytics (Centrale Supelec – Essec Business School), applied data science & big data (Data science institute), data science (Ensae ParisTech), data management (PSB),

Diplôme d’ingénieur avec spécialisation big data : IAMD – ingénierie et applications des masses de donnéess (Télécom Nancy), big data & data science (Mines Nancy), data science (Ensae ParisTECH), ingénierie des systèmes d’information (Grenoble INP Ensimag),

Mastère spécialisé (MS) : Big data – gestion et analyse des données massives (Télécom ParisTech),

Big data : analyse management et valorisation responsable (Ensimag + EMSI Ecole de management de Grenoble)

Perspective d’évolutions ?

Le consultant Big Data peut évoluer en gérant des projets de plus en plus complexes et de plus en plus importants en termes de volume et prétendre à des postes de direction informatique : Directeur des systèmes d’information, Directeur des opérations, Directeur des études, Directeur ou responsable de la maîtrise d’ouvrage (MOA)…

Salaire

Un Ingénieur Big Data Junior peut gagner entre 35 et 45 K€ annuellement. Au bout de 3 à 5 années d’expérience, ce chiffre peut aller jusqu’à 55 000 € en moyenne. Et, au-delà de 5 ans d’expérience, il peut percevoir dans les 60 K€ par an.

Femme travaillant sur un ordinateur portable

Notre parcours de formation :

Disposer d’une vision claire du Big Data, de ses enjeux et de son écosystème

Maîtriser la boîte à outils technologiques que constitue Hadoop et son écosystème

Utiliser les principales solutions NoSQL

Déployer des applications BigData en mode DevOps

Appliquer les bonnes pratiques de développement dans un contexte agile

Travailler et communiquer au sein d’une équipe

Avec DTA, vous avez tout ça !..

Pourquoi choisir une reconversion informatique avec DTA Ingénierie ?

  • Se former en 57 jours
  • Des professionnels formateurs
  • Technos innovantes
  • Formation 60% pratique – 40% théorie