Comprendre le métier de Data Analyst

Le numérique a une telle importance que les entreprises reçoivent au quotidien une quantité astronomique d’informations leur permettant de perfectionner leurs stratégies.

Le métier de data analyst consiste à traiter les différentes données issues des clients, des produits ou des performances de l’entreprise afin de dégager des indicateurs utiles aux décideurs. Les informations fournies par le data analyst permettent aux entreprises de définir les produits à proposer aux clients en fonction de leurs besoins, la stratégie marketing à adopter ou les différentes améliorations à apporter au processus de production.

Il va ainsi créer les bases de données nécessaires à l’entreprise puis s’assure de leur bon fonctionnement. Il est également responsable de toutes les opérations de bases de données (comme la gestion de l’administration et de l’architecture, ainsi que la modélisation des données).

Par ailleurs, il a également pour mission d’élaborer des critères de segmentation afin d’étudier au mieux les chiffres et participe à l’analyse et à l’exploration des données.

Quelles sont ses missions ?

  • Maîtriser les outils statistiques
  • Savoir mettre en place et administrer une base de données
  • Gérer les différentes technologies spécifiques au big data
  • Trouver des sources de données pertinentes, contrôler leur qualité puis les extraire
  • Optimiser la segmentation client au travers de données de consommation
  • Analyser les informations chiffrées générées par l’activité de l’entreprise
  • Mettre en œuvre une data warehouse, aussi appelée DMP (Data Management Platform)
  • Synthétiser et vulgariser les informations pour les rendre accessibles aux dirigeants de l’entreprise
  • Proposer des recommandations sur les bases de données à modifier
  • Définir la cible des campagnes de marketing
  • Déterminer des tendances d’achat ou de consommation
  • Faciliter les prises de décision des entreprises en assurant un rôle de consultant

Quelles sont les compétences et qualités requises ?

  • Maîtrise des techniques statistiques et de datamining (SAS, SPSS, VBA, ACCES) ou encore, des langages (R) de bases de données SQL, et des outils de web Analytics
  • Connaissances juridiques et réglementaires de la gestion des données (usage, délais, durée de vie…)
  • Anglais courant
  • Esprit d’analyse et de synthèse
  • Organisation, rigueur
  • Aisance rédactionnelle

Quelle formation et comment devenir consultant Big Data ?

Cursus de niveau bac+4 ou bac+5 en ingénierie informatique, en statistique avec une majeure informatique ou un master en marketing. Voici les principaux diplômes que vous pouvez envisager pour devenir data analyst : 

  • Cursus Big Data et Business Analytics
  • Mastère spécialisé Big Data
  • Master en marketing
  • Ingénierie et Applications des Masses de Données (IAMD)
  • Diplôme d’Université Analyste Big Data
  • Mastère spécialisé Manager l’innovation et le développement d’activité
  • Master Systèmes décisionnels : architecture, exploration de données et optimisation

Salaire du data analyst :

Le salaire d’un data analyst débutant oscille entre 35 K€ et 40 K€. Après 4 ans d’expérience, il peut atteindre 50 à 60 K€, pour finir autour de 80 K€.

Aussi, s’il devient par la suite Data Scientist, il pourra prétendre à une rémunération plus conséquente (jusqu’à 180k €/an).

Femme travaillant sur un ordinateur portable

Notre parcours de formation :

  • Appréhender l’état de l’art des principales solutions BI et Big Data
  • Maîtriser le cycle de vie d’un projet BI ou Big Data
  • Appréhender les concepts de l’agilité
  • Gérer l’alimentation et la restitution de données décisionnelles avec Talend Open Studio et InformaticaBO WeblTableau et Sportfire
  • Traiter des données BigData avec HadoopSpark et Alteryx
  • Evoluer et communiquer au sein d’une équipe projet

Avec DTA, vous avez tout ça !..

Pourquoi choisir une reconversion informatique avec DTA Ingénierie ?

  • Se former en 57 jours
  • Des professionnels formateurs
  • Technos innovantes
  • Formation 60% pratique – 40% théorie